Actualités

Zoom
les assos face au terrorisme

Les assos face au terrorisme

Les obligations des associations dans le cadre du plan Vigipirate
  hiver 2017
Créé en 1978, le plan Vigipirate a fait l’objet d’une réécriture en 2016 afin de consolider et de l’adapter aux évolutions récentes de la menace. Parmi ses 13 domaines d’action, deux concernent plus particulièrement les associations : les bâtiments et les rassemblements. Le plan Vigipirate comprend désormais trois niveaux qui permettent au dispositif de s’adapter rapidement, en fonction de l’intensité de la menace.
Par exemple le logo «Sécurité renforcée - risque d'attentat» doit être affiché à l'entrée des sites accueillant du public.
Mais aussi, et surtout :
- réduire le nombre de points d'accès au site en fonction des capacités de surveillance ;
- filtrer les entrées et contrôler visuellement les festivaliers ;
- interdire les valises et sacs de grande contenance ;
- protéger les files d'attente.

Des guides des bonnes pratiques ont été réalisés et édités par les services gouvernementaux à destination de différentes activités recevant du public, et en particulier pour :
- les organisateurs de rassemblements et festivals ;
- les responsables de salles de spectacle ou de cinéma ;
- les dirigeants d'établissements culturels patrimoniaux.

On peut retrouver une synthèse de ces éléments sur le site "Associations mode d'emploi".

Article réalisé avec l'aide de Territorial.fr

En ce moment / à venir..

logo gers logo drac logo gers