Portrait d’acteur culturel #17

Portrait d’acteur culturel #17

Catherine Mitjana-Bardy, Coordinatrice du projet culturel de l’association lires

Ma venue dans le Gers est étroitement liée à la création de la librairie de Sarrant. Pourquoi Sarrant ? Parce qu’installée avec Didier Bardy dans un village proche, nous ne pouvions pas en bons développeurs locaux ne pas nous impliquer dans notre lieu de résidence en construisant un projet un nous semblait important pour le territoire rural et qui manquait. Nous en sommes arrivés à l’idée d’une librairie-tartinerie, lieu convivial et gourmand de rencontres et d’échanges autour du livre.

Ma vie professionnelle d’alors dans le conseil en projet professionnel m’ayant fait rencontré une habitante de Sarrant, le village fort de son dynamisme autour du festival des Médiévales nous a séduit. Ce fut vingt ans au service du développement de ce projet avec une offre éditoriale de qualité qui a trouvé son écho dans un public gersois mais pas seulement, des rencontres enrichissantes, joyeuses, studieuses avec des auteurs, éditeurs, poètes, illustrateurs, musiciens,…nos multiples déplacements lors de colloques sur tout l’espace francophone nous ont fait rencontrer des artistes que nous ramenions à Sarrant ! Nous avons également répondus présents à toutes les sollicitations des acteurs culturels, sociaux, éducatifs pour les soutenant dans leurs projets d’évènements. Toujours dans un souci de créer à partir d’un manque repéré, nous avons mis en place le concept de rencontre apprenante autour de livre, une maison d’édition La librairie des territoires, et depuis 2014, un festival les Estivales de l’illustration unique dans le Grand Sud en partenariat avec la Médiathèque départementale.

Actuellement, après avoir transmis à Hélène Bustos la librairie-tartinerie, je me consacre à la coordination des Estivales, à la promotion de l’illustration et des illustrateurs sous toutes ses formes au sein de La Maison de l’illustration (LAMIS), au développement de la maison d’édition, à l’accompagnement des résidences d’illustrateurs, à la nuit de la démocratie, manifestation nationale en partenariat avec les Localos, et… à la valorisation cullurelle du maïs paysan Rouge d’Astarac au sein du collectif Maïs Population. Aujourd’hui le village de Sarrant et la communauté de communes Bastides de Lomagne se sont saisis de la thématique de l’illustration, nous en sommes des acteurs d’idées et de projets. Mon intérêt le plus fort est de soutenir les jeunes illustrateurs venus s’installer à Sarrant pour que leur installation constitue une belle histoire. Je m’implique également dans la vie locale au sein du conseil de développement du Pays Porte de Gascogne, instance qui permet de faire vivre la participation citoyenne sur ce territoire de projet. Pour résumer cette vie d’acteur culturel, je dirai que ce qui m’anime c’est de créer les conditions, favoriser les liens et l’ouverture au monde pour que chacun puisse vivre et travailler de son art en milieu rural. J’en suis la preuve vivante !