PORTRAIT D’UNE ARTISTE – SOPHIE BERNADO

PORTRAIT D’UNE ARTISTE – SOPHIE BERNADO

Bassoniste, chanteuse et compositrice

En 2003 après avoir obtenu son prix en musique classique au CNSM de Paris, Sophie s’installe à  Berlin pendant sept ans et rencontre des acteurs de la musique underground avec lesquels elle  multiplie les projets en tant que chanteuse, rapeuse et bassoniste improvisatrice. Elle participe à  Andromeda Mega Express (album avec Notwist), explore la musique flamenco dans plusieurs  projets, et crée finalement son premier groupe Sir Chac Bulay entre jazz,freejazz, pop et rap. 

En 2012, elle accompagne Dominique A sur lʼalbum « Rendez-nous la lumière » qui remporte les  Victoires de la Musique, en 2017 elle sera cette fois-ci en tournée avec Emily Loizeau pour  l’album « Eaux Sombres » et enfin en 2019, Albin de la Simone lui demandera de travailler avec  Charles Berberian autour de l’oeuvre de Charlotte Perriand. 

Sophie collabore depuis de longues années avec le flûtiste Joce Mienniel (Ensemble Art Sonic, Rayon Vert) et le saxophoniste Hugues Mayot (l’Arbre Rouge formé de Valentin et Theo  Ceccaldi et Joachim Florent, Ikui Doki Trio à l’instrumentarium peu commun : Harpe, Basson, Chant, Clarinette, saxophone). 

Elle est co-auteure, compositrice et chanteuse du conte pour enfants « Les Symphonies  subaquatiques » accompagnée de Dominique A, Agnès Jaoui et Jacques Gamblin. 

Sophie rencontre Céline Grangey en 2018 lors de leur collaboration au sein du white Desert  Orchestra fondé par Eve Risser. En 2019, elles décident de se réunir autour d’un solo de basson, et décliner cette recherche à l’infini  en rencontrant des instruments traditionnels atypiques. 

Lila Bazooka est née. Après un long séjour à Kyoto, elles réalisent leur premier album en  collaboration avec le joueur de Sho, Ko Ishikawa  chez Ayler Records sortie en juin 2022 que vous pouvez écouter ici !

Lila Bazooka décline  aussi une version islandaise. En 2021, elles décident de collaborer avec Aurélie Ferrière autour de la musique traditionnelle islandaise et  les chants de baleines à bosse. Le deuxième répertoire est créé  entre l’EMS à Stockholm et à l’Astrada, après la réinstallation de Sophie dans le Gers.

Sophie co-fonde en 2019 Bruno Lapin en trio avec le violoncelliste Clément Petit et Joce  Mienniel, Simone en hommage aux deux magnifiques Simone de Beauvoir et Veil avec Séverine  Morfin, Tatiana Paris et Mathieu Penot et un objet musical non identifié, Atavi, en trio avec le  joueur de vielle à roue Romain Baudouin et le joueur de oud Grégory D’argent.  

Il y a aussi ces très belles collaborations avec Marie-Pascale Dubé, Joachim Florent à l’initiative de  Pierrick Lefranc autour du chant inouït nommée Ama, autour de la musique de Julius Eastmann  dirigé par Stéphane Garin, Ensemble 0 et  autour de Midget & Gavin Bryars, toujours avec l’Ensemble 0.

En 2021, Uriel Barthélémy invite Sophie à collaborer au projet Naviguer sur les ruines de l’ancien  monde avec les danseurs hip-hop Salomon Asaro et Link Le Neil.